Make your own free website on Tripod.com

LE  TERRORISME,  C'EST  L'ÉTAT

 

C'est l'état français qui a commandité les bombes "corses" d'il y a une dizaine de jours. Si vous partagez cet avis, ce que j'espère, alors il faut faire savoir cette vérité non seulement à tous les corses, mais aussi à tous les français. Vigi-Pirate n'est qu'un mini-coup d'état. Il me semble indispensable de lire Gianfranco Sanguinetti : "Du terrorisme et de l'état", et "véridique rapport sur les dernières chances de sauver le capitalisme en Italie". Le premier est publié en français par Jean François Martos, et le deuxième par Ivrea. Le but du terrorisme d'état est de faire mal voir les indépendentistes en prétendant que ce sont eux les coupables, de justifier les mesures répressives, et de faire en sorte que les gens se disent: "Soit avec l'état, soit avec les terroristes. Seul l'état peut nous défendre contre les terroristes. Ne mettons pas de batons dans les roues de l'état, cessons d'en dire du mal, cessons de faire grève, etc...". C'est très bien expliqué par Sanguinetti.

Il me parrait indispensable de faire comprendre à tout le monde, et pas seulement aux Corses, que quand une bombe est posée de façon à blesser ou à tuer, surtout de façon aveugle, ce ne peut pas être des indépendentantistes Corses qui l'ont posée. Le terrorisme aveugle n'est pas aveugle : il vise, et il vise le peuple. Il ne peut être commis que par l'ennemi du peuple : l'état.

Une coïncidence curieuse vient apporter de l'eau au moulin de cette thèse. Simultanément aux bombes "Corses" qui ont blessé des gens du peuple, l'ETA annonce la reprise de la lutte armée. Ceci nous est annoncé de façon à ce que l'on comprenne bien que c'est le terrorisme aveugle ou stupide qui menace de reprendre en Espagne. Le terrorisme en Corse et la menace de l'ETA arrivent simultanément. Ce n'est pas une coïncidence. L'état français a besoin du "terrorisme Corse" pour gérer les problèmes de contestation en France. Et l'état Espagnol a besoin du "terrorisme Basque" pour amenuiser ses propres problèmes de contestations.

Comme l'utilisation du terrorisme est un classique pour empêcher les révolutions, il est naturel que les divers états qui doivent utiliser cette arme contre leur proprre population se concertent. Cela s'appelle, dans les médias, une entente internationale "contre " le terrorisme. Les "ententes internationnales contre le terrorisme" servent à échanger les diverses techniques et à coordonner les divers terrorismes d'état. De même un organisme d'état censé lutter contre le terrorisme n'est en fait là que pour étudier dans quelle mesure le terrorisme d'état peut ou non être utile, et comment le mettre en oeuvre. C'est ce genre d'entente internationnale "contre" le terrorisme qui explique la coïncidence dont je parlais ci-dessus.

Pour revenir sur la menace de l'ETA de "reprendre le terrorisme", il faut se souvenir qu'il y a quelques années, des bombes aveugles attribuées à l'ETA ont fait de nombreux morts en explosant par exemple dans des grands magasins. Il y eut aussi des exécutions de personnalités politiques. Tout cela faisait mal voir l'ETA. C'était dramatique pour l'ETA. Les chefs de l'ETA s'étaient probablement rendus compte des choses suivantes : il y avait beaucoup de manipulations de la part de l'état Espagnol, les bombes aveugles n'étaient pas posées par l'ETA, ou bien alors par des abrutis manipulés par l'état Espagnol, les exécutions de personnalités politiques étaient effectués soit par des agents secrets qui se faisaient passer pour l'ETA soit par des groupes de l'ETA manipulés par les services secrets. C'est surement pour ça que les chefs de l'ETA ont décidé d'arrêter la lutte armée : " comme ça, l'état Espagnol ne pourra plus dire que c'est nous qui causons tout ce malheur", se sont-ils probablement dit. Peu avant l'arrêt de la trève, des chefs de l'ETA se sont fait arrêter. Il est probable qu'ils n'acceptaient pas de "reprendre la lutte armée", estimant que les arguments précédents étaient toujours valables. Mais une foi en prison, ce n'est plus eux qui décident. Ce sont leurs remplaçant. Pourquoi ne comprennent-ils pas eux aussi l'argument développé ci-dessus? Ils le comprennent tout aussi surement qu'ils sont membres des services secrets de l'état Espagnol. Oui:

Je pense que les nouveaux chefs de l'ETA sont des agents secrets au service de l'état Espagnol. C'est parce que l'état espagnol avait un urgent besoin de terrorisme ou de menace terroriste sur son sol qu'il a fait arrêter quelques chefs de l'ETA afin qu'ils puissent être remplacés par des agents infiltrés dans l'ETA et ayant progressivement ou même rapidement montés la hiérarchie de l'ETA (Quand on est dans la police secrete, il est facile de faire des exploits militaires pour se faire admirer et grimper les échelons).

autres textes sur le terrorisme :

Le spectacle de terrorisme islamiste

le parlement de Bretagne

Comment et pourquoi les groupes terroristes sont manipulés.

Pour que vous compreniez bien que je n'ai aucun a priori contre la lutte armée, sachez que j'ai lu avec plaisir ce texte de soutien à Florence Rey

 

dimanche 5 décembre 1999, Paul Marcheur

 

Retour à la page de départ